La génération Z: Entreprendre, innover pour mieux s’affirmer

posted in: Enjeux RH | 0

Generation Z - Marketing and targeting conceptLa génération Z, ces jeunes nés après 1995, fait grand débat, car débarque bientôt dans l’entreprise et change déjà les règles du jeu. Ces Z construisent leur identité en opposition avec la génération Y et accomplissent la transformation profonde engendrée par leurs prédécesseurs. 

L’entreprise doit se préparer au mieux à la « grande invasion », car tout est remis en question, les jeunes Z apportent une vision novatrice de ce que l’entreprise doit être et de la manière d’y travailler…

 

Quels sont les traits de caractère de cette génération ? Quels sont leurs compétences et leurs talents ?

  • Ouverts sur le monde, ils rêvent d’une panoplie d’expériences internationales pour apprendre et se former avant tout ;
  • Multi-identitaires, débrouillards et innovants, ils croient dans le pouvoir du réseau de contacts pour trouver leur prochain emploi ;
  • Très sensibles aux feedbacks personnalisés, ils ont besoin d’être motivés et rassurés constamment ;
  • Têtus, bornés et impatients, ils acceptent difficilement la hiérarchie et les ordres ;
  • Ultra-connectés, avec l’empreinte digitale et une sensibilité aux nouvelles technologies ;
  • Aguerris du multi-tasking et polyvalents ils ont besoin de travailler sur des projets différents en même temps ;

Comment se définissent-ils par rapport à leurs ainés ?

La génération Z, c’est une génération d’entrepreneurs nés, idée qui en ressort d’une enquête récente « La Grande Invasion », avec plus de 47% de jeunes qui souhaitent créer leur entreprise ou travailler en à leur compte. Leur solution pour s’adapter dans un contexte économique difficile est d’inventer leur propre modèle et d’y croire. La crise est un obstacle, pas insurmontable, ils apprennent à la contourner, à travailler toujours plus et mieux pour réussir. Trouver le juste milieu entre vie professionnelle et vie personnelle leur semble la bonne solution, plus de 40 % optent pour une carrière en mode « équilibre ».

Quelle vision de l’entreprise ?

Guidés par une vision novatrice de l’organisation du travail, les jeunes de la génération Z, réclament plus de flexibilité et sont de plus en plus enclins à prendre des micro-pauses pour se ressourcer. C’est une tendance causée par l’entrée de nouvelles technologies dans le monde de l’entreprise et qui modifie le rapport au temps de travail.

La génération Z est exigeante, l’entreprise doit être plus ouverte et plus flexible, mais aussi innovante par l’orientation de son business, capable d’offrir un bon salaire, des possibilités de voyager et un apprentissage permanent. Avec l’apparition de nouvelles métiers et une obsolescence des compétences, les jeunes Z attendent que l’entreprise prenne les dessous sur l’apprentissage classique, qu’elle devienne apprenante, voire même diplômante.

Niveau management, les jeunes souhaitent avoir plus d’ouverture et de flexibilité avec une hiérarchie qui leur ferait confiance et un patron qui saurait avant tout déléguer et écouter ses collaborateurs. Ils ne connaissent pas le formalisme des rapports hiérarchiques : s’adresser directement au patron de la société ne leur pose aucun problème.

Contrairement à leurs ainés, les Z attendent du feedback, sous une autre forme que les réunions hebdomadaires ou mensuelles : ils ont besoin d’une grande réactivité de la part de leur manageur, et des retours personnalisés, dans un cadre informel ; ça leur permet de doper leur motivation et de ne pas oublier les objectifs sur le long terme.

La valeur plaisir est essentielle pour eux, ils ont besoin de s’amuser au travail et ce critère contribue réellement à leur épanouissement. L’ambiance dans l’entreprise constitue même un critère décisif dans leur recherche d’emploi et dans le choix de l’entreprise.

Génération qui ose faire plus, poussée par un contexte économique incertain, et motivée par le boom des nouvelles technologies, ces jeunes sont prêts à changer le rapport vie prive – professionnelle et abandonner les organisations de travail obsolètes.

Pour aller plus loin :

Leave a Reply