Portage salarial : 8 avantages pour l’entreprise cliente 

posted in: Enjeux RH | 0

Le portage salarial, s’il ne concerne que 0,5% des actifs en France, connaît une croissance de 20% en moyenne par an. Il faut dire que cette forme de collaboration représente des avantages indéniables pour le recruteur. Le portage salarial permet en fait aux entreprises de solliciter un consultant indépendant tout en lui faisant bénéficier des avantages salariaux. Autrement dit, le portage salarial permet de faire appel à des experts et d’externaliser certaines compétences sur une période donnée. Nous revenons ici en 8 points sur les atouts du portage salarial pour l’entreprise qui recrute.

Le portage salarial correspond aux nouveaux modes d’organisation du travail

 

La crise et le confinement étant passés par là, le développement de nouveaux modes d’organisation du travail s’est accéléré, porté par des salariés qui aspirent à toujours plus de flexibilité et de liberté. Télétravail, freelancing, flexi-travail, remote : autant de termes qui définissent ces nouvelles façons d’organiser son temps de travail. A mi-chemin entre le statut d’entrepreneur et celui de salarié, le portage salarial, qui est entré dans le Code du travail en juin 2008, surfe pleinement sur cette tendance.

 

Le recruteur bénéficie d’une plus grande souplesse

 

L’avantage majeur du portage salarial réside dans la flexibilité que son fonctionnement offre à l’entreprise qui recrute. Grâce à ce mode de collaboration, l’entreprise engage en effet le porté uniquement pour le temps du projet défini, sans aucun autre engagement. Cela ressemble au CDI de chantier répandu dans le milieu du BTP. Le portage salarial c’est la possibilité pour un dirigeant de recruter un talent pour un temps de mission précis tout en choisissant le rythme de sa prestation. Il est ainsi libre de demander au candidat d’être présent à temps plein ou bien à temps partiel.

 

Grâce au portage salarial, l’entreprise augmente ainsi ses effectifs en fonction de ses besoins et de la croissance de son activité. Si elle se développe rapidement mais manque d’effectif, c’est un moyen rapide d’y pallier. Si elle a un besoin ponctuel de compétences spécifiques, en cas d’appel d’offres par exemple, c’est également une option à envisager. Et ce d’autant plus que la mise en place d’une mission en portage salarial est très rapide, ce qui est favorable pour effectuer de la sous-traitance. Le portage salarial peut également être pertinent en cas de formation sur un outil spécifique ou d’un transfert de compétences, dans le cadre d’un management de transition par exemple. Enfin, faire appel à un consultant porté permet à l’entreprise de bénéficier d’une expertise rare. A noter que la mission d’un salarié porté dans une entreprise est de trois ans maximum selon la législation. Un délai assez long pour apporter une réelle valeur ajoutée à la société.

 

Le portage salarial évite les situations d’intercontrat

 

Le portage salarial est une solution intelligente de gestion des ressources notamment pour les sociétés de conseil et de services qui doivent, parfois, faire face aux situations d’intercontrat. L’intercontrat est la période pendant laquelle un salarié est dans l’attente d’une nouvelle mission fournie par son employeur en fonction de la demande de la clientèle de l’entreprise. Il s’agit d’une pratique inhérente à l’activité d’entreprises relevant essentiellement de la convention collective dite Syntec (convention collective applicable au personnel des bureaux d’études techniques, des cabinets d’ingénieurs-conseils et des sociétés de conseils), c’est-à-dire des entreprises de l’ingénierie, de l’informatique et du conseil. En ayant recours au portage salarial, les entreprises optimisent donc leur cœur de métier, ce qui leur permet de rester compétitives sur un marché très concurrentiel.

 

L’entreprise n’a aucune démarche administrative et comptable à effectuer

 

La société de portage s’occupe de toutes les tâches administratives et comptables du porté. En faisant appel à un salarié porté, le recruteur a la certitude de faire venir un intervenant qui se concentre uniquement sur sa mission en étant déchargé de toute la gestion annexe. C’est en effet la société de portage salarial qui s’occupe de rédiger le contrat de prestation que le client doit signer et qui établit les factures. Une délégation administrative, juridique et fiscale est un bon moyen pour l’entreprise de se concentrer sur le développement de son activité.

 

L’entreprise réduit ses coûts

 

Vu que c’est la société de portage qui s’occupe des tâches administratives et comptables, le client contrôle ses coûts : il n’a pas de fiche de paie à établir, aucune cotisation sociale à régler et aucune déclaration à effectuer. Par conséquent, le personnel des ressources humaines n’est pas mobilisé. Pour une mission courte, l’embauche d’un salarié en CDD ou en CDI serait plus coûteux que la sollicitation d’un salarié porté.

 

Le dirigeant maîtrise son budget

 

À la fin de mission, l’entreprise règle seulement les honoraires fixés dans le contrat du porté avant le début de la mission. Le salarié porté applique un TJM. Le prix de la prestation a été négocié et inscrit dans le contrat de prestation. Aucune mauvaise surprise à la fin du mois : l’entreprise maîtrise son budget !

 

Le chef d’entreprise bénéficie d’un regard neuf et qualifié sur ses projets

Expert dans son domaine, le salarié porté s’adapte aux besoins de chaque entreprise et apporte un vent de fraîcheur au sein de l’entreprise, ce qui peut être une excellente façon pour le client de faire évoluer sa culture d’entreprise. Faire appel à un intervenant extérieur qui a déjà effectué plusieurs missions dans d’autres sociétés est en effet l’occasion d’avoir un regard neuf. Le porté peut apporter de nouvelles méthodes de travail, génératrices de gains de productivité. Finalement, le portage salarial permet aux équipes de ne pas s’enfermer dans une image dépassée et de s’ouvrir à l’innovation.

 

Le recruteur est rassuré car il s’agit d’un statut de plus en plus encadré

 

L’Ordonnance gouvernementale et la Convention collective sont de nouvelles réglementations qui incitent davantage les entreprises à faire appel au portage salarial. De plus, le cadre juridique a été assoupli notamment pour le niveau de qualification, ce qui laisse émerger de nouveaux profils et de nouveaux secteurs d’activité.

 

Consciente que le travail en mode mission favorise l’apparition d’une organisation différente, logistique et contractuelle, l’équipe de Kroissance Management encadre notamment les activités de portage salarial. Kroissance Management se positionne ainsi comme un partenaire privilégié pour aider les candidats et les dirigeants à atteindre leurs objectifs. Kroissance Management propose à ses candidats et à ses clients une solution complémentaire au recrutement classique en participant à la construction de leur collaboration. Si vous souhaitez en savoir plus, écrivez-nous à contact@kroissance.com.

Leave a Reply