Comment assurer la sécurité des données dans un monde connecté ?

Classé dans : Enjeux secteurs | 0

sécurité des données

Internet, réseaux sociaux, Big Data, Cloud Computing… C’est dans ce nouvel environnement que les DSI travaillent désormais. Comment assurer la sécurité des données et des réseaux quand tout le monde est connecté ? Comment protéger son sésame quand les voleurs sont des milliers ?

Qu’on se le dise : les données — les Data pour les initiés — sont la grande richesse de demain. Or, la mise en réseau généralisée de notre société les expose particulièrement. Un peu comme si Ali Baba décidait de révéler l’adresse exacte de sa caverne, en prenant soin qui plus est de laisser ici et là des indices pour aider les Quarante Voleurs à trouver son précieux mot de passe…

Comment protéger efficacement son trésor lorsque la « caverne » dispose d’un nombre considérable d’entrées et qu’elle est accessible non pas à quarante, mais à des milliers de voleurs potentiels ?

C’est à ce casse-tête que sont confrontées les DSI. Des études menées récemment montrent d’ailleurs que les fonctions propres à la sécurité doivent être renforcées en priorité, au même titre que celles qui relèvent de l’architecture des infrastructures. Mais ce ne sont pas les seules…

Aujourd’hui, tout le monde au sein d’une entreprise a librement accès au trésor. Les directions métiers par exemple travaillent quotidiennement avec l’extérieur, qu’il s’agisse de fournisseurs, de sous-traitants ou de clients. Ce faisant, elles ouvrent grand la porte de la caverne. Elles doivent donc elles aussi être accompagnées et informées de la valeur inestimable des datas, de leur vulnérabilité. Il est indispensable de leur apprendre les réflexes sécurité à adopter systématiquement, les procédures à respecter, même si elles sont fastidieuses parfois, etc.

Les données doivent également être protégées légalement, en particulier avec le Cloud Computing. Lorsqu’il s’agit de stocker ailleurs ses données, le contrat passé avec le prestataire doit garantir la parfaite sécurité de l’hébergement bien sûr, mais aussi l’entière propriété de ce qui est conservé, son rapatriement éventuel, etc.

Au final, les compétences des DSI seront sans doute moins techniques. Elles gagneront en revanche en variété, cela pour que le dialogue avec l’ensemble de l’entreprise devienne la règle. Et pour que la sécurité y soit la préoccupation de chacun.

Laisser un commentaire