Les métiers du numérique à la croisée des chemins

Classé dans : Enjeux RH | 0

metiers-numeriquesPour beaucoup, les nouvelles technologies de l’information et de la communication vont créer des dizaines de milliers d’emplois. Pour d’autres, elles vont au contraire en détruire. La question est au final de savoir si le total des premiers l’emportera sur celui des seconds. Ou le contraire…

Le Contrat d’Etudes Prospectives (CEP) du secteur professionnel du numérique a récemment mené une enquête avec Syntec Numérique, le premier syndicat patronal du numérique. D’où il ressort que l’essor important du secteur numérique est selon toute vraisemblance appelé à se poursuivre les prochaines années.

Partant, la « numérisation » de la vie quotidienne, la montée en puissance des réseaux sociaux — qui se professionnalisent —, du Big Data, du Cloud Computing ou de la cyber-sécurité vont créer des milliers d’emplois. Selon cette enquête, ce sont plus de 36 000 emplois qui verront le jour dans le secteur du numérique d’ici à 2018.

Nombre de responsables politiques et économiques estiment que la France risque d’être à terme confrontée à une pénurie de professionnels, d’ingénieurs notamment. En effet, si la qualité des nouveaux diplômés est au rendez-vous, la quantité n’y est pas… L’étude en question admet cependant que certains métiers verront leur contenu se modifier, la technologie étant engagée dans une course effrénée qu’écoles et universités peinent à suivre. Le problème potentiel n’est donc pas le manque d’emplois numériques offerts, mais la quantité de professionnels à même de les occuper et l’adéquation de leurs compétences aux besoins du marché.

 

Création destructrice ?

Pourtant, d’autres voix se font entendre, qui s’appuient sur des chiffres fournis par Pôle Emploi : il n’y aurait pas de pénurie d’informaticiens, bien au contraire. Selon ces chiffres et toutes catégories de demandeurs d’emploi confondues, le taux de chômage dans les métiers IT se situe au-dessus de 12 %. Un taux qui risque d’augmenter encore puisque Big Data, Cloud Computing et autres SaaS ont pour conséquence une externalisation croissante des fonctions IT traditionnelles…

Ni roses ni noires, les perspectives qui se dessinent seront sans doute plus nuancées. Des milliers d’emplois seront créés, des milliers d’autres détruits. Un processus habituel, à une nuance près cependant: ce sont désormais certains emplois du numérique non adaptés aux évolutions technologiques qui risquent d’être supprimés, mais au profit d’autres emplois que ces mêmes évolutions créeront.

Laisser un commentaire