Trouver le job de ses rêves : vivre de ce qui nous passionne, c’est possible !

Classé dans : Conseils candidats, Enjeux RH | 0

  • Est-ce que vous faites partie de la majorité des personnes qui ne sont pas passionnées par leur travail ?
  • Vous attendez le weekend à peine la semaine commencée ?
  • Vous comptez les heures chaque jour et vous avez l’impression de perdre votre temps ?
  • Est-ce que vous aimeriez avoir, comme certaines personnes, le job de rêve ?

 

Il est grand temps d’agir pour votre épanouissement professionnel et personnel ! Nous vous présentons une méthode japonaise – IKIGAI, qui a fait ses preuves et grâce à laquelle vous réussirezà identifier le job que vous avez toujours rêvé de faire.

 

Petite définition et origine du mot Ikigaï

 L’Ikigaï, c’est une méthode japonaise, qui signifie « raison d’être », « joie de vivre » ou même « sel de la vie ». Bref une « raison de se lever le matin ». Il n’existe pas de définition propre au mot en français. L’Ikigaï,fait partie des secrets de longévité des habitants d’Okinawa, ile située au sud du Japon.

 

Voici 4 méthodes pour trouver son Ikigaï 

Dans son œuvre, « Trouver son Ikigai », 2018, l’auteure Christine Vanbremeerch décrit 4 méthodes qu’il faut adopter pour vous aider à trouver votre ikigai.

 

L’ikigaï serait la jonction et l’équilibre entre quatre composantes :

  • Ce que vous aimez faire
  • Ce dans quoi vous êtes doué
  • Ce dont le monde a besoin
  • Ce pour quoi vous pouvez être payé

 

Avec ces conseils, posez-vous et essayez de résoudre 4 grandes questions, qui vous aiderons par la suite à trouver une cohésion entre votre vie pro et vie perso. Bref une vie harmonisée !

 

1) Qu’est-ce qui vous passionne dans la vie ?

Réveillez vos souvenirs d’enfance, gamin vous faisiez des choses que vous aimiez, par exemple : cuisiner, voyager, faire du sport, raconter des histoires, peindre, écrire, etc… Pensez aux choses que vous aimiez vraiment, vous pourriez y trouver le but de votre vie.

Un autre moyen de réfléchir à vos désirs les plus profonds d’enfance ou de l’âge adulte serait de lister ce qui vous rend jaloux car derrière ce qu’on jalouse, il y a un désir. Et pour avancer vers ce désir, il suffit d’entreprendre une première action, puis une autre, puis encore une autre…

 

2) Quels sont vos talents ?

Comme la plupart des gens, vous n’avez pas découvert votre talent inné et vous vous dites sans doute, j’ai aucun talent, je ne sais rien faire … Nous avons tous un talent caché en nous, Il suffit de le découvrir ou redécouvrir et le réanimer !

Activez votre brillance, questionnez-vous dans quelle activité ou domaine vous avez acquis des compétences ?

Par exemple : Écrire un carnet de pensées positives : chaque jour, listez ce qui vous a mis en joie et la valeur ajoutée qu’en produit. Notez toutes les qualités que l’on vous attribue ou que vous attribuez à vous-même, de l’enfance à aujourd’hui.

 

3) Comment gagner votre vie et faire le job de vos rêves ?

Aujourd’hui dans votre travail, quelles sont vos missions au quotidien ? Pourquoi vous paye-t-on ? Quels sont les autres services pour lesquels vous pourriez prétendre être payé ?

Demandez-vous régulièrement « Comment pourrais-je gagner de l’argent ? »

Soit en faisant un travail qui vous passionne et a du sens pour vous, soit en faisant tout autre travail rémunérateur, pour lequel votre compétence est reconnue. Posez-vous, reposer-vous ces questions régulièrement.

 

Par exemple : Commencez à noter les réponses dans un petit cahier… vous verrez, de nouvelles idées viendront au fur et à mesure. Vous pourrez également organiser une séance « farfelu bienvenu » avec vos amis, où la question posée serait « comment je gagne de l’argent ? » les réponses pourraient vous surprendre !

 

4) Qu’est que vous pouvez apporter de plus à ce monde ?

Y-a-t-il des choses que vous aimeriez changer dans ce monde ? Des choses qui vous agacent au quotidien ? Des choses qui vous tiennent à cœur, des causes qui vous touchent auxquelles vous aimeriez participer ou aider à les améliorer ?

 

Par exemple :

  • Aider des associations qui défendent une cause à laquelle vous êtes sensible : enfants malades, animaux, sans-abri …
  • Faire du bénévolat

 

*Source : Editions first – auteure : Christine Vanbremeersch – page 10 – le Carré de l’ikigai

 

« Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie » dixit Confucius. Faites le point sur ce que vous voulez faire et sur ce que vous ne souhaitez pas faire !

L’épanouissement professionnel uni travail et plaisir. Il vous suffit de vous laisser guider par vos aspirations pour trouver votre voie et développer la carrière de vos rêves.

Aussi, en choisissant d’exercer le métier de vos rêves, vous aurez tendance à vous améliorer pour vous surpasser dans votre domaine, vous serez déterminé et vous donnerez le meilleur de vous-même. Le bien-être regagnera votre esprit et vous serez en paix !

 

N’ayez pas peur d’emprunter un mauvais chemin, vous tomberez une fois, deux fois, trois fois mais vous vous relèverez.

Nous avons tous une peur bleue au fond de nous qui nous dissuade du changement ou passer un cap. Peur de l’échec, peur de ne pas réussir, peur de tout perdre, on pense au pire qui puisse nous arriver… ce sont des freins qui vous bloquent souvent. Mais au contraire, dites-vous que c’est peut-être le moment de passer ce cap et tout simplement oser faire ce que vous aimez, le faire librement et de manière juste avec une source de revenue.

 

Prenez exemple des témoignages présentées Christine Vanbremeersch dans son livre, elle a interviewé des personnes ayant trouvé leur Ikigai. Parmi, elles :

  • C, 50 ans, elle est scénographe, auteur, plasticienne, a trouvé son Ikigai à la cinquantaine,

Avant elle était directrice artistique pour une agence de pub.

  • G, 43 ans, professeurs des écoles, elle a trouvé son Ikigai à 38 ans, avant elle travaillé pour le conseil de l’ordre des notaires.

 

L’heureuse nouvelle, c’est que nous avons tous un Ikigaï et qu’il est relativement simple de le trouver. Vous devez simplement vous poser les bonnes questions :

  • Qu’est-ce qui vous aimez faire ?
  • Quelles est votre zone de brillance ?
  • Quel est votre style ?
  • Quelles activités vous ressourcent ?

 

Pour répondre de façon pertinente à ces questions, vous devez prendre le temps de faire une analyse approfondie car il est indispensable de bien se connaître. Cet exercice peut prendre plusieurs semaines ou voire même plusieurs mois. Soyez patient !

 

A vous de jouer maintenant pour ouvrir la voie du bonheur et trouver votre vraie vocation !

 

Pour aller plus loin dans la lecture :

➡️https://bit.ly/2KbGcbt

➡️https://bit.ly/2YDT3aj

➡️https://bit.ly/2YpmQZa

Laisser un commentaire